Activités de recherche

Le syndrome de l’imposteur chez les doctorants

En cours, collaboration avec Kevin Chassangre, docteur en en Psychologie.

La perception des doctorants des insatisfactions liées à leur direction doctorale

- Avril 2012 – août 2015. La formation doctorale a évolué vers une « ouverture cadrée », mais qu’en est-il de la posture des directeurs de recherches ? L’article vise à identifier s’il y a bien eu un changement de paradigme dans la posture des directeurs pour y trouver des éléments de réflexion utiles à l’identification de leurs nouveaux rôles. Nous avons mené une enquête par questionnaire auprès de 587 doctorants. Les résultats suggèrent, malgré une évolution notable, que la posture des directeurs ne semble pas avoir évolué aussi rapidement que l’institution vers le nouveau paradigme d’ « ouverture cadrée ».
Rôle: Porteuse du projet, je collabore avec Amaury Daele, Docteur et conseiller pédagogique au CSE de l’université de Lausanne.

Ligne espace

La gestion du stress chez les doctorants: vers une consommation de produits qui pourraient nuire à leur santé

- Avril 2011 – février 2013. Les doctorants considèrent-ils leur parcours doctoral comme une situation stressante ? Quelle proportion de doctorants gère leur stress par des stratégies de coping dysfonctionnelles, telles que la consommation de tabac ou d’alcool ? Nous avons fait passer un questionnaire en ligne auprès de 438 doctorants. Les résultats indiquent que les plus stressés sont les doctorants inscrits en troisième année et les femmes. Les hommes qui utilisent des stratégies de copying dysfonctionnelles consomment plus spécifiquement de l’alcool et des boissons stimulantes. Enfin, les doctorants qui disent avoir consommé davantage de produits sont aussi ceux qui ont évalué leur niveau de stress de manière élevée.
Rôle: Porteuse du projet, je collabore avec Marc Nagels, chercheur en Sciences de l’éducation à Rennes 2.

Ligne espace

Approcher le monde vécu des doctorants à travers la métaphore

- Avril 2011- août 2012. Doctoral supervision is one of the primary factors affecting doctoral degree completion and attrition rates. Basing their work on the concept of cognitive apprenticeship, the authors investigated the role that doctoral supervisors should adopt in supporting their students, in light of feedback from the latter. A total of 533 doctoral students completed an online survey, in which they were asked to describe their experience using a metaphor. Although the issue of support is rarely referred to directly in the resulting metaphors, the latter do seem to suggest that supervisors should adopt a coaching role.
Rôle: Porteuse du projet, j’ai collaboré avec Christian Bégin, Chercheur en Education et directeur du CEFRES à l’université du Québec à Montréal.

Ligne espace

Le rôle des différents acteurs dans la formation doctorale (mars 2010 à mars 2011)

- Intention de recherche :
Il s’agit d’un projet qui s’est réalisé en partenariat entre le CSE (Centre de Soutien à l’Enseignement) de l’Université de Lausanne et l’Université Catholique de Louvain (chaire de L’UNESCO en pédagogie universitaire). Denis Berthiaume était le porteur du projet. Ce projet de recherche, à la fois Suisse et Belge, examinait le rôle des différents acteurs dans la formation doctorale. La première étape du projet ciblait plus particulièrement la relation de supervision existant entre le superviseur de thèse et le doctorant. La supervision était envisagée dans ce projet comme une activité qui incluait l’accompagnement à la rédaction d’une thèse de doctorat mais aussi l’accompagnement à la socialisation au métier de chercheur au sein d’un champ disciplinaire. Outre la production de connaissances sur ce thème, l’objectif de cette recherche était aussi de créer des ateliers de formation sur la direction de mémoire (formation continue des enseignants du supérieur).
En tant que collaboratrice scientifique, j’ai été financée par le Fond d’Innovation Pédagogique (FIP) de l’Université de Lausanne

- Méthodologie :
Cette recherche était basée sur une méthodologie qualitative (entretiens). Des entretiens ont été menés auprès de directeurs de recherches issus de disciplines des sciences exactes et de sciences humaines et sociales, en France, en Belgique et en Suisse.

- Participation effective :
J’ai fourni un appui conceptuel, méthodologique, analytique et organisationnel au développement du projet. Par ailleurs, en collaboration avec Denis Berthiaume nous avons crée un atelier de formation continue sur la direction de mémoire, qui est actuellement proposé aux enseignants de l’Université de Lausanne.
Ligne espace

L’utilisation des dossiers d’enseignement dans la valorisation de l’enseignement à l’université » (teaching portfolio)

- Intention de recherche :
Il s’agissait d’un projet qui se réalisait, là encore, en partenariat entre le CSE (Centre de Soutien à l’Enseignement) de l’Université de Lausanne et l’Université Catholique de Louvain (chaire de L’UNESCO en pédagogie universitaire). Ce projet de recherche questionnait l’utilisation des teaching portfolio comme outil de développement professionnel à l’activité d’enseignant universitaire.
Pour mener ce projet, j’ai été financée par le Fond d’Innovation Pédagogique (FIP) de l’Université de Lausanne

- Méthodologie :
Cette recherche était basée sur l’étude des dossiers d’enseignement élaborés par les enseignants-chercheurs et sur la passation d’un questionnaire.

- Participation effective :
J’ai fourni un appui conceptuel, méthodologique, analytique et organisationnel au développement du projet.
Ligne espace

L’accompagnement en contexte de formation universitaire : la direction de mémoire comme facteur de réussite en Master

- Intention de recherche :
Le travail cherchait à mettre en évidence les liens entre la direction de mémoire et la réussite de l’étudiant en analysant la relation pédagogique de direction de mémoire en Master autour de trois dimensions : la dimension scientifique, la dimension institutionnelle et la dimension relationnelle. Cette recherche a permis de mettre en relief les décalages qui existaient entre la perception que se faisaient les directeurs de mémoire et les étudiants quant à leurs rôles réciproques dans la direction de mémoire au niveau des trois dimensions scientifique, institutionnelle et relationnelle. Les résultats obtenus ont mis en évidence que ces décalages étaient à l’origine de ruptures du contrat, initiées soit par l’étudiant (abandon temporaire ou définitif), soit par son directeur (difficulté ou arrêt de la direction). Parallèlement, les résultats ont montré les éléments moteurs du processus de familiarisation des étudiants, et pointaient également les difficultés qu’ils éprouvaient dans ce processus. Ce travail a permis d’aboutir à une réflexion sur les conditions que l’institution universitaire pouvait mettre en place pour faciliter le processus de familiarisation des étudiants à la structure pédagogique spécifique au Master, et in fine, favoriser leur réussite.

- Méthodologie :
Pour cette recherche, une centaine d’entretiens semi-directifs ont été menés afin de recueillir des données sur la perception que se faisaient les acteurs (masterants et directeurs de mémoire) de la direction de mémoire. Les données ont été traités via le logiciel de traitement de données qualitatives Nvivo.

- Participation effective :
Etat de l’art, problématisation, recueil de données, traitement des données sous Nvivo, analyse et interprétation des données, rédaction scientifique, communication et valorisation des résultats.
Ligne espace

Chercheure invitée à Louvain-la-neuve (24 au 28 janv. 2011)

Dans le cadre d’une collaboration de recherche entre le CSE de l’Université de Lausanne et la chaire de l’UNESCO en pédagogie universitaire à l’Université Catholique de Louvain (Louvain-la-neuve), j’ai passé une semaine à la chaire de l’UNESCO. Durant ce séjour, j’ai présenté mes travaux de recherche, échangé avec des enseignants-chercheurs et des conseillers pédagogiques sur la recherche en pédagogie universitaire. J’ai pu approfondir ma compréhension des problématiques liées à la pédagogie universitaire, et me familiariser avec les innovations pédagogiques et le fonctionnement universitaire belge.
Ce séjour m’a également permis d’étendre mon réseau dans le domaine de la pédagogie universitaire en Belgique.
Ligne espace

Stage de recherche à l’université de Sherbrooke (du 1er au 30 avril 2009)

J’ai effectué un stage de recherche à la faculté d’éducation de l’université de Sherbrooke (Québec), aux côtés de Denis Bédard, directeur du Centre d’Etudes et de Recherche en Enseignement Supérieur (CERES). Durant ce stage, j’ai pu approfondir ma compréhension des problématiques de la pédagogie universitaire, me familiariser avec les innovations pédagogiques relatives à la pédagogie universitaire, développer mon expérience de participation à des recherches dans un contexte différent des universités françaises, présenter mes activités de recherche aux membres du laboratoire, rencontrer divers chercheurs et enseignants-chercheurs, et participer aux réunions des équipes de recherche. Je me suis par ailleurs, familiarisée avec le fonctionnement universitaire québécois.
Ce stage m’a permis d’étendre mon réseau dans le domaine de la pédagogie universitaire au Québec.
Ligne espace

TICE et métiers de l’enseignement supérieur : usages, transformations, émergences (Sept 2008- Juin 2011)

- Intention de recherche :
Le projet s’inscrivait dans l’axe 3 de la Maison des Sciences de l’Homme (MSH) intitulé « Institutions, Innovation, Connaissance ». La responsable scientifique du projet était Marie-José Gremmo, professeure en Sciences de l’éducation, LISEC-Nancy.
L’objectif était d’interroger les liens entre le développement des technologies de l’information et de la communication et l’activité enseignante dans le cadre de l’enseignement supérieur, en cherchant plus spécifiquement à comprendre quelles conséquences l’usage des TICE pouvait avoir sur la manière dont les enseignants du supérieur concevaient l’organisation de leur travail pédagogique et leur relation avec les étudiants.
À partir du discours des enseignants sur leurs pratiques avec les TICE, il s’agissait d’analyser comment celles-ci étaient associées à la production d’un travail pédagogique, quelles étaient les conditions de la mise en œuvre d’un tel travail, quels étaient les sens et les représentations que ces enseignants y associaient, ainsi que les rôles qu’ils étaient amenés à assumer. On cherchait notamment à étudier les enjeux des TICE vis-à-vis des formes de l’activité enseignante, les recompositions des activités professionnelles qu’elles facilitaient ou nécessitaient et les transformations du métier d’enseignant universitaire auxquelles elles participaient.
Le projet impliquait des chercheurs d’horizons disciplinaires différents (sciences de l’information et de la communication, psychologie, sciences de l’éducation) issus de trois laboratoires lorrains : Lisec (Nancy2), CREM et ETIC-2L2P (UPV Metz).

- Méthodologie :
La première phase de la recherche s’appuyait sur une méthodologie qualitative par la passation d’entretiens auprès d’enseignants-chercheurs.
La seconde phase était basée sur une méthodologie quantitative par la mise en ligne d’un questionnaire à destination des enseignants-chercheurs.

- Participation effective :
J’ai été contractuelle à mi-temps sur le projet, puis je l’ai intégré en tant que chercheure associée au LISEC. Dans ce projet, j’ai participé à la construction de la problématisation, à la construction des outils méthodologiques (questionnaire et grille d’entretien), au recueil des données par entretiens et à l’analyse des données qualitatives via le logiciel de traitement de données qualitatives « Nvivo ». J’ai été amenée à organiser une formation à Nvivo pour les chercheurs du projet. J’ai participé aussi au recueil et à l’analyse de données par questionnaires. Je faisais par ailleurs partie du comité d’organisation du colloque « TICE et métiers de l’enseignement supérieur : émergence, transformations » (17-18 novembre 2010). J’ai pris en charge une partie de la gestion administrative du projet (ordre de mission, paiement des vacataires, préparation des réunions, gestion matérielle…). Trois étudiants stagiaires de M2R étaient sous ma responsabilité.
Ligne espace

Projet de recherche « Lorfolio » (sept.2009-février 2010)

- Intention de recherche :
« Lorfolio » était un projet de recherche commandité par la Région Lorraine qui s’inscrivait dans les appels à projet « Hirsch » nécessitant la contribution de laboratoires de recherche. La responsable du projet était Isabelle Cherqui, maître de conférences et directrice du LISEC-Nancy et la coordinatrice du projet était Nathalie Lavielle-Gutnik, maître de conférences au LISEC-Nancy. La région Lorraine s’était engagée dans le projet de développement d’un e-portfolio en 2007 afin de contribuer à valoriser le patrimoine humain de la région par la mise à disposition de tous les Lorrains d’un outil permettant de capitaliser leurs expériences professionnelles. Cet outil a aujourd’hui le nom de « Lorfolio ». Le projet portait sur l’évolution des pratiques des usagers et des professionnels. La problématique était centrée sur l’analyse des évolutions des pratiques sociales d’insertion socioprofessionnelles induites par la création d’un portefeuille de compétences en ligne.

- Méthodologie :
La première phase de la recherche était basée sur une méthodologie quantitative par la mise en ligne d’un questionnaire à destination des professionnels et des usagers.
La deuxième phase s’appuyait sur une méthodologie qualitative par auto-confrontation.

- Participation effective :
J’ai assuré conjointement l’élaboration du questionnaire destiné aux professionnels et aux utilisateurs en utilisant le logiciel Sphinx, j’ai pris les contacts avec les enquêtés, j’ai mis en ligne les questionnaires et assuré la passation de ceux-ci en présentiel pour les utilisateurs les moins à l’aise avec l’écriture. J’ai exploité et analysé les données.
Ligne espace

Interactions verbales enseignant-élève:effet des préjugés liés au sexe et à l’origine sociale de l’élève (2004-2005)

- Intention de recherche :
Ce projet s’intitulait : . Il était financé par le Programme incitatif de recherche en éducation et formation – PIREF (ministères français de l’éducation et de la recherche). La responsable du projet était Annette JARLEGAN, maître de conférences au LISEC-Nancy, en collaboration avec J.L.Bragard, D.Deviterne, A.Flieller, S. Kerger, R. Martin, Y. Tazouti & J.C. Vilatte.
Cette étude s’est fixée différents objectifs :
1- Etudier l’influence du sexe et de l’appartenance sociale sur les performances et le concept de soi des élèves en mathématiques et en français en début et fin d’année de CM2.
2- Etudier les jugements des enseignants à l’égard de leurs élèves dans ces deux domaines.
3- Observer de manière systématique et analyser les interactions verbales maître-élèves dans des classes de cours moyen deuxième année lors de séquences de mathématiques et de français en accordant une attention particulière aux caractéristiques des élèves (caractéristiques socio-démographiques et scolaires : sexe, origine sociale, mais aussi, âge, niveau scolaire) dont on sait qu’elles influent sur la progression des élèves.
4 – Mettre en relation certains aspects des pratiques observées avec les acquisitions et les attitudes des élèves en mathématiques et en français afin de s’intéresser aux effets de ces pratiques.
5 – Comparer les constats effectués dans deux systèmes éducatifs différents : la France et le Luxembourg. En effet, ce projet comprend également un volet international avec la participation de l’équipe luxembourgeoise EMACS de l’université du Luxembourg qui a mis en place un protocole identique s’adressant aux élèves de 5ème année primaire.

- Méthodologie :
Cette recherche a porté sur 759 élèves français scolarisés dans 33 classes de CM2 et sur 274 élèves luxembourgeois scolarisés dans 17 classes de 5ème année primaire au Luxembourg. Différentes données ont été recueillies en début et en fin d’année scolaire concernant : 1° les élèves (épreuves de connaissances en français et en mathématiques, questionnaires relatifs au concept de soi scolaire, questionnaires sur le climat de classe, perception des différences liées au sexe des élèves) ; 2° les enseignants (jugements des enseignants à l’égard de leurs élèves, perceptions des différences de sexe et d’appartenance sociale) ; 3° des séquences de français et de mathématiques (grilles d’observations in situ des interactions verbales maître-élève).

- Participation effective :
J’ai en particulier assuré les opérations ci-après : la prise de contact avec le terrain, la première passation des questionnaires dans douze écoles, la finalisation de l’outil de recherche, les observations de trois matinées dans deux écoles, le codage des 1050 questionnaires, la saisie des données relatives aux premiers questionnaires sous le logiciel de traitement de données quantitatives « SPSS », la deuxième passation des questionnaires dans dix écoles, la saisie des données relatives au deuxième questionnaire sous SPSS, la saisie des données relatives aux observations sous SPSS.